La Seigneurie de Choignes

Temet nosce « Connais-toi toi-même. »


    Une Dame et son Suzerain

    Partagez
    avatar
    Irina

    Messages : 259

    Une Dame et son Suzerain

    Message par Irina le Sam 30 Mai - 2:11

    Le carrosse allait sur le chemin menant au château de Choignes. S’élevant avec majesté sur un léger promontoire naturelle, celui-ci exposait ses formes à la fois douces et robustes, impressionnant l’œil de chaque visiteur s’en approchant. Cette vision eut son effet sur la nouvelle Dame de Choignes qui s’avança au bord de la banquette, étirant le cou afin de mieux observer les champs, les bois, les jardins et maintenant le castel. Une main posée dans celle de son compagnon, elle ne se lassait point de découvrir les paysages qui s’offraient à elle. Il lui fallait certainement se pincer pour croire que ces terres fertiles, ces bois giboyeux et ces lacs poissonneux lui appartenaient ! Bien entendu, on pouvait le lui enlever le tout aussi rapidement qu’elle l’avait reçu mais Irina était bien décidé à s’occuper correctement de la seigneurie et d’honorer ses promesses.

    Animée d’une joie profonde à visiter les nouveaux espaces octroyés, elle sourit à Gaultier en pressant sa main forte et chaude. Assise à ses côtés, elle était heureuse de découvrir Choignes en sa compagnie. Nulle autre présence ne lui était nécessaire !

    « Nous y sommes… comme c’est beau !

    Le coche emprunta un dernier droit avant de ralentir devant la herse. Deux gardes en cuirasses fit signe de passage, saluant les armes du Duc de Sedan tracées sur les portes du carrosse. Encore quelques mètres avant que le cocher n’immobilise l’équipage dans une large cour. Irina ajusta sa cape et son chapeau glissant un baiser furtif sur les lèvres de Gaultier. La porte du carrosse s’ouvrit sur le visage d’Arthur dont la vue décrocha un sourire à la nouvelle Dame de Choignes.

    Arthur ! Quel plaisir de te voir ! Sa Grasce le Duc de Sedan m’accompagne ! J'espère que tu nous as préparé un festin car nous mourrons de faim ! Le voyage fut long...

    D’un signe de main élégant, elle désigna son compagnon au valet et souleva l’ourlet de ses jupes afin de se mouvoir avec plus d’aisance et débarquer du coche. Levant la tête sur le château devant elle, l’impression qu’elle eut fut émouvant. C'était magnifique ! Le ciel bleu sur lequel était déposé l'image parfait du castel laissa croire à la femme que le bonheur s’était définitivement installé sur Choignes.

    Son sourire épanouie dévoila celui qui régnait dans sa vie.


    _________________
    avatar
    Arthur
    PNJ

    Messages : 32
    Age : 24

    Re: Une Dame et son Suzerain

    Message par Arthur le Sam 30 Mai - 21:03

    Dès que le carrosse fut immobile, je m'avançais pour ouvrir la porte afin que les voyageurs puissent enfin en être libérés. Je fus surpris d'entendre la voix de ma maîtresse, Irina, s'exclamer à ma vue. Étonné, certes, mais complètement ravi que la Dame de la maison me porte cette délicate attention. Je la connaissais bien, ayant été à son service depuis quelques années, dans des moments fastes comme les plus terribles. Irina était sincère, extravagante à ses heures, le plus souvent sauvage et solitaire mais la personne la plus fidèle que je connaisse. J'étais la personne la mieux placé pour le témoigner.

    Je n'avais osé la regarder, notant tout de même l'éclat bleutée de sa tenue, ce qui augurait un bonheur et une joie de vivre. Ceux qui côtoyait la femme savait qu'elle aimait se parer de couleurs vives et la dernière année de deuil l'en avait empêché. Je m'inclinais poliment devant elle et devant l'homme qui l'accompagnait et dont elle avait identifié comme étant le Duc de Sedan lui-même. Au fait de leur arrivée, j'avais fait préparer un diner délectable, des chambres plus que propres et demandé que Choignes tout entier soit de bel allure pour les recevoir.

    On me prenait maintenant au sérieux mais cela avait prit un certain temps. Mon arrivée en la seigneurie en quidam inconnu venant imposer les désirs de la nouvelle Dame avait été plutôt mal interprété. Il avait fallu quelques lettres, aux sceaux de la Dame de Choignes afin que je puisse être prit au sérieux et que je puisse exhausser ses ordres. Ceux-ci étant tout simplement de mettre de l'ordre sur les terres et nettoyer le château.

    Mes yeux toujours posé au sol, je remarquais qu'Irina portait des bottes de cuir souple. Elle ne chaussait que ce type de bottine, variant les couleurs des teintures, ayant horreur des autres chausses qui lui faisait atrocement mal aux pieds. Je me souvint de l'avoir mainte fois vu se balader au jardin pieds nus et me demandait si elle le ferait maintenant qu'elle était une Dame. Je me redressa, souriant à se souvenir, regardant enfin le visage radieux d'Irina.


    Je vous souhaite la bienvenue, Duc de Sedan, Dame de Choignes... Tout est paré pour que votre séjour ici-lieu soit des plus agréables.

    Un autre petit salue afin qu'ils s'attendrissent sur la politesse extrême et l'efficacité de ma personne et qu'Irina soit estomaquée par le changement installé en moi.

    Chère Dame, je me permets de vous offrir toutes mes félicitations pour votre anoblissement.

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 16:40