La Seigneurie de Choignes

Temet nosce « Connais-toi toi-même. »


  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Le dernier départ d'une demoiselle

Partagez
avatar
Irina

Messages : 259

Le dernier départ d'une demoiselle

Message par Irina le Ven 20 Nov - 1:21

Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis le départ du Seigneur de Roure vers la Savoie. Forte de son amour pour celui-ci, Irina avait saisi chaque instant de leur séparation momentanée afin de redonner à son corps blessé sa vigueur normale. Ses journées étaient organisée afin qu’elle puisse prendre beaucoup de repos et poursuivre ses exercices tout en voyant aux multiples étapes de l’organisation d’un mariage grandiose. Plus le temps passait et plus la femme arrivait à se mouvoir avec aisance, ne ressentant presque plus aucune douleur aux sièges des lésions qui ne devenaient plus que cicatrices et mauvais souvenirs. Après quelques courriers afin de connaître l’état des frontières entre le royaume de France et l’Empire Germanique, Irina avait fini par correspondre directement avec sa Grâce le Duc de Savoie qui l’attendait en ses terres avec accueil.

C’était donc le grand jour du départ et l’équipage n’attendait plus que les passagers pour quitter la cour du château de Choignes. Les malles et sacs étaient sanglés au carrosse et les chevaux piaffaient d’impatience de s’élancer sur les routes. Vêtue d’une tenue de voyage gris et noire, la Dame de Choignes traversa la cour au bras de Maître Maximilien qui l’accompagnait dans son périple. L’homme avait accueilli avec enthousiasme la proposition d’Irina de partager son coche avec le médecin qui souhaitait rentrer chez sa fille, près de Bourg, où il habitait depuis son état de veuf. C’était là une bien modeste manière pour celle qu’il avait soigné, de le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour qu’elle se sente presque comme avant.


Un dernier regard vers le château de Choignes qu’Irina avait appris à aimer avec le temps. Ses pierres pâles et les vaste étendus verdoyants de Choignes allaient manquer à la femme mais en son for intérieur, elle savait pertinemment que son bonheur ne résidait plus que dans les bras d’Haironthe, qu’ils habitent le plus luxueux castel à la plus misérable masure.

Laissant le médecin s’installer dans le carrosse, Irina se tourna vers l’intendant du domaine qui s’avançait vers elle d’un pas rapide. Lui souriant, elle lui dit :

-Voici le temps du départ, Arthur ! Je laisse Choignes entre tes mains avec toute ma confiance ! Tu as reçu toutes mes recommandations concernant la seigneurie et les bagages que tu dois envoyer à Roure.

Posant une main gantée sur le bras du jeune intendant, elle ajouta :

-Je ne te remercierai jamais trop pour ton dévouement et je t’écrirais pour t’informer de tout et surtout j’attends tes missives en réponse ! D'ici quelques semaines, si tout se passe bien, nous nous reverrons le jour de mon mariage !

Elle sourit à l'idée d'être enfin l'épouse d'Haironthe et aussi à son idée d'avoir invité son intendant à assister à cet instant important de sa vie. Se tournant vers le carrosse, elle fit quelques pas sans apparente claudication et grimpa dans la berline pour s'y installer. Lorsque la porte fut close sur les voyageurs, l'attelage s'ébranla rapidement et passa les portes de la cour vers le chemin principale du château.

Regardant le paysage défilé sous ses yeux, Irina sentit une bouffée d'émotion la prendre sachant qu'un long et douloureux chapitre de sa vie venait de se terminer. Le conte de fée allait pouvoir débuter.



_________________
  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 0:26